TATTOO – Recouvrement ou Rafraîchissement ? Quand on n’aime plus son tatouage.

Qu’il s’agisse d’un tatouage raté, d’un tatouage qui a mal vieilli avec les années ou d’un tatouage dont vous vous êtes lassé et que vous ne supportez plus de voir, il existe des solutions!

Outre le traitement au laser, dont l’efficacité est aléatoire et qui peut vous laisser de vilaines cicatrices, vous pouvez faire appel à votre tatoueur pour trouver une solution à ce tattoo que vous ne supportez plus.

Le rafraîchissement

Dans le cas d’un tattoo qui a mal vieilli, ou qui est en partie raté, sachez qu’une cover n’est pas forcément nécessaire! Si vous aimez le motif de votre tatouage mais que son aspect ne vous plaît pas/plus, il est éventuellement possible de lui donner un coup de frais. Il s’agit ici de reprendre le même motif à l’identique ou avec de légères modifications. Votre tatouage retrouvera ainsi sa finesse et son éclat.

LE RECOUVREMENT (ou cover)

Quand la situation est plus désespérée, ou que vous ne voulez vraiment plus de votre tattoo il reste l’option du recouvrement qui consiste a recouvrir un tatouage avec un nouveau.

Attention toutefois car votre tatoueur n’est pas un magicien, aussi un recouvrement est soumis à certaines contraintes :
– Le motif choisi pour recouvrir doit être “opaque” dans la zone qui recouvre l’ancien tatouage. Ca peut être un aplat de noir, une ombre très foncée, ou de la couleur dans les même tons que le tatouage qui se trouve dessous.
On ne peux donc pas recouvrir un portrait avec un mandala sans ombrages par exemple (à moins qu’il soit totalement en couleur).
– Le tatouage à recouvrir peux parfois être trop marqué pour être recouvert par autre chose que du noir.
– Même s’il est un peu effacé, des “traces” de l’ancien tatouage peuvent apparaître après cicatrisation. Cela est dû à la présence de pigments dans les partie supérieures de la peau qui se trouvent du coup au dessus des pigments du nouveau tatouage.
– Si vous n’aimez pas la couleur, mais que votre recouvrement n’est pas réalisable autrement il vous reste la solution du “gris-couleur”. Ce sont des nuances de couleurs allant du noir au blanc, en passant par le gris, qui sont opaques. Le rendu est différent des gris dilués classiques dits “greywashs”.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :